Nouvelle session de Nap (Nouvelles Activités Périscolaire), nouveau projet !

Pour cette session, on m’a confié 6 enfants, ce groupe restreint me permet de mettre en place et tester une idée de projet artistique et collaboratif.

L’idée est la suivante, faire découvrir aux enfants des outils numériques qui permettent de laisser exploser leur créativité. Le tout sur 5 séances, à raison d’un outil par séance. Puis de réaliser, lors d’une sixième séance, une œuvre d’art numérique commune sur chaque outil. Les enfants auront un temps de passage de 10 minutes par outil et comme seules règles de continuer -et de ne pas effacer- l’oeuvre du précédent.

Un pixel ? Un dessin ? Une idée ? Du pixel art !

Semaine 1, la découverte du pixel.

C’est avec cette première séance que le projet et lancé. Pour introduire les enfants au pixel art, rien de mieux qu’un …. code secret !!

La séance a donc débuté avec un code secret au tableau, un mélange de lettres et de chiffres répartis sur plusieures lignes.

2B-3R

5V

L’objectif des enfants, découvrir la signification de ce code.

Leur outil, l’application 8bit painter.

C’est parti ! Les méninges tournent à plein régime, les cerveaux fument ! Après quelques minutes, c’est le moment de stopper la réflexion et de mettre en commun les résultats … A ma grande surprise, plusieurs enfants avaient réussi à déchiffrer le code. Le chiffre étant le nombre de case, la lettre une couleur et une ligne étant … une ligne ! 🙂

Après une petite explication sur le fonctionnement du pixel, place à l’écriture d’un code. Les enfants ont réalisés chacun une oeuvre en pixel art et écrit le code qui correspondait.

La semaine prochaine, découverte de Sonic-pi !

Hollywood nous voilà !

Semaine 3, programmation d’une scénette.

Cette semaine les enfants vont pouvoir laisser s’exprimer le Spielberg qui sommeille en eux. L’exercice du jour, réaliser une petite scénette à l’aide de l’application sur tablette Scratch Jr.

Scratch est un langage de programmation visuel, créé en 2003 par Mitchel Resnick, dans le but d’initier les plus jeunes à la programmation.

Avant de laisser libre cours à leur imagination, établissons quelques règles :

  • 3 personnages maximum
  • Les personnages présents dans la scène doivent tous effectuer au moins une action
  • Pour les plus grands, faire interagir les personnages
  • Choisir un thème précis et s’y tenir

Ces règles sont vitales ! L’expérience nous a montré qu’il faut imposer ces limites pour ne pas se retrouver avec des empilements de personnages inactifs et des vaches de l’espace à la plage …

Le cadre est posé, place à la réflexion, le choix du thème et des personnages !

L’application disposant d’une librairie de personnages et d’arrière-plans assez fournie, les enfants commencent à enfreindre les règles … les voyous ! 🙂

Les premières vaches de l’espace en bord de mer commencent à apparaître ! C’est le moment de recadrer tout cela !

Une fois leur imagination canalisée, les thèmes commencent à devenir plus intéressants, un basketteur qui met un panier, un footballeur qui met un but, un astronaute qui prend une fusée pour quitter une planète …

Place à l’animation et au code !

Après 45 bonnes minutes d’essais en tous genres, les personnages prennent vie, j’aperçois des fusées qui décollent, des ballons au fond des filets et des vaches de l’espace … en fusée ! Ouf ! La règle n’est pas enfreinte ! 🙂

Projection privée pour finir la séance ! Les enfants présentent leur chef d’oeuvre, tout le monde s’est amusé à découvrir le travail des autres.

La semaine prochaine, atelier de création 3D !

Collaboration et art dans le numérique
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code