Ce mois de novembre, nous avons pu testé un objet bien particulier: la useless box.

Les avis sont partagés: au Club de la Vallée de Villé par exemple, j’ai pu entendre du « mais pourquoi on fait ça, c’est null, ça sert à rien!« , immédiatement repris par « n’importe quoi, c’est hyper-satisfaisant!« .

C’est vrai qu’aujourd’hui, il faut verser dans le « satisfaisant ». Alors si toi aussi, tu es comme Mick, et tu ne peux pas avoir de satisfaction, laisses-toi tenter par la useless box!

Le principe de la useless box, c’est d’offrir au monde un seul et unique bouton, le plus souvent sous forme d’interrupteur à bascule. Une interface hyper minimaliste donc. On peut aussi y trouver une étiquette disant « ne pas toucher« , ça fait partie des classiques.smiley

Dès qu’on va basculer l’interrupteur, un levier va sortir de la boîte pour basculer l’interrupteur dans l’autre sens, avant de retourner dans sa boîte. Bref, la useless box n’aime pas qu’on la dérange, à bon entendeur!cool

Il existe énormément de modèles de useless box, en vente ou à fabriquer soi-même. Chez Graines2Tech, nous sommes partis sur ce modèle, simple et de bon goût: https://www.thingiverse.com/thing:415296

Pour faire votre useless box, il vous faudra les éléments suivants:

  • les trois éléments imprimés (socle, couvercle et levier)
  • un arduino
  • un servomoteur
  • un interrupteur à bascule
  • quelques fils
  • quelques vis
  • un câble USB

Vous pouvez aussi vous procurér un kit useless box Graines2Tech: passez voir la page du coin des makers pour voir le kit.

Vu le design de la boîte, quelques aménagements sont nécessaires au niveau de l’arduino. Pour que les câbles trouvent leur place dans le boîtier, soudez deux connecteurs dupont mâles sur le 5V et GND au niveau des broches POWER de l’arduino.

Pour les branchements, rien de très compliqué:

  • le fil brun du servo sur un port GND de l’arduino (celui qu’on vient de souder)
  • le fil rouge du servo sur un port 5V de l’arduino (idem)
  • le fil jaune du servo sur le port 9 de l’arduino
  • un des fils de l’interrupteur sur un port GND de l’arduino (du côté des broches numériques de l’arduino)
  • l’autre fil de l’interrupteur sur le port 10 de l’arduino

Pour le montage, attention à l’ordre, ou vous allez rencontrer des petits problèmes pour fixer le servomoteur!

  1. initialiser le servo en position rentrée
  2. fixer le levier sur le servo
  3. fixer le servo dans le couvercle
  4. fixer l’interrupteur sur le couvercle
  5. brancher les composants
  6. coder le programme de pilotage de votre useless box!

Et voilà la boîte montée, branchée!

Il ne reste plus qu’à la fermer: bon courage wink

Pour le code, vous pouvez utiliser l’environnement de développement classique de l’arduino, ou un éditeur alternatif en mode bloc, comme arduino augmenté, bâti sur ArduBlock.

Voici quelques exemples de programme.

Et le tour est joué! N’hésitez pas à créer votre propre comportement, en ajoutant un peu d’aléatoire dans les délais, ou en faisant parcourir le trajet en plusieurs fois au servomoteur.

Alors, vous êtes plutôt « ça sert à rien! » ou plutôt « trop satisfaisant! » ? wink

La boîte qui ne sert à rien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code